Médicaments Abusifs

Médicaments Abusifs

                                                

 

Depuis quelques années, un médicament fait des ravages aux USA, tout particulièrement en Floride. Ce sont des médicaments pour des malades en phase terminale, le nom ? L’oxycontine, des pilules délivrées légalement sur ordonnance des cliniques spécialisées, appelées « pain clinic ».

La plupart des clients sont des dealers ou des toxicomanes. La prescription se fait en moins de vingt minutes, après avoir vu un médecin dans le clinique, celle-ci fournit également les pilules médicamenteuses. C’est dans l’état de Floride que l’on trouve ces cliniques spécialisées, plus que n’ importe où ailleurs. Maintenant les américains ne se shoote plus à l’ecstasy ou à la cocaïne, mais à l’oxycontine, un médicament anti douleur très fort, pour des cancéreux ou des mourants en phases terminale. En une seule année, la vente à été multipliée par trois en Floride. Les dealers s’approvisionnent là-bas puis revendent les médocs dans d’autres états aux Etats-Unis ou ces pilules sont interdites. C’est donc en Floride que ce passe la plaque tournante du trafic.

Beaucoup de jeunes sont accroc, et plus de 95% d’entre eux n’arrivent pas à s’en sortir et finissent dépendant au bout de peu de temps de consommation. Celle-ci fait des ravages, beaucoup de jeunes s’injectent les comprimés en les faisant se dissoudre dans de l’eau dans une cuillère. Énormément en meurs.

Il y a bien des traitements de substitution, mais cette substance étant plus forte et bien plus chimique que l’héroïne, ceux-ci, restent dans la plupart du temps, sans effet.

Il est fort probable que ces pilules débarquent en France dans les années qui viennent, étant donné que la France à cinq à dix années de retard avec les States, et que tout ce qui arrive en Amérique vient ensuite en Europe centrale, il n’y a qu’à voir avec le cristal, on connait cette drogue depuis peu, pourtant elle tourne aux States depuis vingt ans déjà !

Voilà pour l’info !

Rédaction: Yldie©2016.

Commentaires (1)

Laila
  • 1. Laila | 25/02/2016
Depuis quelques années, un autre comprimé d'oxycodone à action rapide est disponible sous l'appellation commerciale Supeudol® et Oxy IR® ; chaque comprimé contient 5, 10 ou 20 mg d'oxycodone. Une forme posologique d'oxycodone à action prolongée est aussi disponible ; chaque comprimé contient de 10 à 80 mg d'oxycodone. Ce produit à action prolongée se vend sous l'appellation commerciale OxyContin® et est formulé pour libérer de l'oxycodone sur une longue période. Or, s'il est écrasé, croqué, prisé ou injecté, l'oxycodone sera libéré et absorbé rapidement, produisant un effet d'euphorie semblable à celui de l'héroïne.

Pris selon les recommandations du médecin pour une courte période, les médicaments d'ordonnance à base d'oxycodone n'entraînent pas de dépendance chez la plupart des patients. À l'instar d'autres opioïdes, cependant, le mésusage et l'abus peuvent facilement entraîner la dépendance et la tolérance à l'oxycodone, d'où le besoin de consommer plus souvent et à plus fortes doses. La dépendance qu'entraîne l'oxycodone est semblable à celle de l'héroïne, extrêmement forte. Elle peut conduire à une marginalisation sociale.

Depuis la fin des années 1990 et dans les années 2000, les cas d'abus d'oxycodone ont été en constante augmentation en Amérique du Nord, ainsi que le nombre d'hospitalisations pour surconsommation d'oxycodone. Tellement que l'abus d'OxyContin est devenu un problème de santé public majeur aux États-Unis et au Canada. En 2012, au Canada, Perdue Pharma, la firme pharmaceutique distribuant l'OxyContin a décidé de retirer l'OxyContin du marché pour le remplacer par l'OxyNEO, un médicament contenant les mêmes dosages d'oxycodone, mais étant impossible à s'injecter, tentant ainsi d'endiguer le phénomène alarmant de dépendance au Canada.

Source: wiki.

Ajouter un commentaire